Les fêtes de fin d'année approchent... alors voici un point de civilisation...

Publié le 7 Décembre 2009

 

L'hiver ou les Saturnales
Huile sur toile

Antoine-François Callet
fin du XVIIIe siècle

Collection : Musée du Louvre, Paris,
FrancePhoto : Agence Photographique de la Réunion des musées nationaux

© Louvre edu


Le saviez-vous…

les fêtes de fin d’année existaient déjà dans l’Antiquité !

Dès l’Antiquité, les hommes ont fêté le solstice d’hiver du mot latin Natale c’est-à-dire « naissance ».

En effet, les anciens étaient très sensibles aux saisons et vivaient au rythme de dame nature.

-       Mais pourquoi le solstice d’hiver ?

Tout simplement parce qu’il se produit la plus longue nuit de l’année et qu’à partir de ce moment, les jours s’allongent.

Cette période s’étale du 17 au 25 décembre. L’homme attend le dégel et les jours meilleurs pour les récoltes. Ces jours, appelés Saturnales car c’est le « règne de Saturne », dieu des semailles et de l'agriculture, sont donc une promesse de jours plus féconds.

-       Comment fêtait-on cet événement ?

saturnales-romanas.gifChez les Romains, on connaissait une période de repos : on interrompait les hostilités pour un temps, on prononçait l’amnistie des prisonniers, la justice s’accordait un peu de repos…

Et, chose importante et qui vous aurait ravis, chers élèves, on n’avait plus école !

Les esclaves devenaient alors les maîtres et les maîtres les esclaves. Cela permettait aux Romains de mieux comprendre la condition de leurs esclaves. C’est ainsi que ce moment inversait les rapports habituels.

Les gens allaient dans les rues et s’invitaient chez eux. On se souhaitait de bonnes Saturnales en disant « Bona Saturnalia ! ».

On s’offrait aussi des cadeaux comme des anneaux, des chandelles et des poupées d’argile.

On faisait d'énormes banquets. La fête se poursuivait tard dans la nuit à la lueur des flambeaux.
 

-       Que devient cette fête avec le temps ?

Depuis le règne d'Aurélien (275 ap. JC), l'empereur romain était considéré comme une incarnation divine, et sa date symbolique de naissance était le 25 décembre.


Sous l'empire romain, le 25 décembre devint la fête du "soleil invaincu" . L'empereur Julien portait sur ses enseignes la devise « sole invicto ».


Petit à petit, la religion chrétienne a remplacé ces fêtes parfois totalement débridées par la célébration de la naissance du christ de façon a éliminer définitivement les fêtes païennes. Il n'y a pas de distribution de cadeaux. Les cadeaux, c'était Saint Nicolas qui les apportait.


Et maintenant Noël est la fête de la famille et des enfants avant tout. Même les personnes qui ne sont pas chrétiennes le fêtent et c'est le père noël, personnage inventé à la fin du 19ème siècle qui distribue les cadeaux cette nuit-là.

 

 

 

 


Bonnes fêtes de fin d'année!

 

 

Rédigé par madame.piller

Publié dans #Plaisir latin

Repost 0
Commenter cet article